Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisses catholiques de Nanterre
Menu

Histoire de la chapelle

Un peu d'histoire méconnue sur cette chapelle

Chapelle Notre Dame de la Miséricorde

En 1948, au 48 rue d'Argenteuil –ancien nom de la rue André Doucet–, sort de terre une ‘chapelle-baraque’ faite de panneaux de bois de récupération. Construite par une équipe de paroissiens de Sainte Geneviève habitant sur le quartier, elle est dédiée à Notre Dame de la Miséricorde comme le sanctuaire marial de Pellevoisin dans l’Indre.

 

Chapelle pauvre à l'image de ce quartier éloigné du centre, elle verra s'installer en sa périphérie une douzaine d'années plus tard les bidonvilles puis les cités de transit.

 

 

 

En 1969, sous l'impulsion du Père Roger Dujardin, fut décidée la construction sur le même terrain d'une nouvelle chapelle, la première devenant trop vétuste. Environ 150 habitants du quartier, de toutes conditions sociales et ne faisant pas tous partie de la communauté pratiquante, ont travaillé à cette réalisation de juin 1969 à début 1970. Un grand élan de générosité, de partage et d'amitié a animé tous ces bâtisseurs, dont beaucoup restent attachés au lieu lorsqu’ils habitent encore le quartier. A cette époque, Notre Dame de la Miséricorde accède au statut de paroisse.

 

 

 

 

Depuis 1999, elle constitue avec les paroisses Sainte Catherine et Saint Paul le secteur nord de Nanterre. Avec les aménagements du quartier du Chemin de l’Île dans le cadre du programme Seine-Arche, il a fallu céder le grand terrain qui entourait la chapelle en 2010. Il a été décidé de maintenir une présence d’Eglise dans ce quartier et de rebâtir une nouvelle chapelle à l’angle de la rue Doucet et de la rue Germaine Tillion. Les bulldozers ont détruit la vieille chapelle de planches, pendant que les ouvriers s’affairaient une centaine de mètres plus loin à reconstruire la nouvelle. Logée deux ans dans des locaux provisoires, la communauté a pris possession des nouveaux lieux en juin 2013 et l’église a été consacrée par Mgr Daucourt le 19 octobre de la même année.